Zéro déchet

 

DANS MA BIBLIOTHÈQUE…

[Zéro déchet – No Waste – Consommation]

Ça déborde ! Dans toutes les pièces de la maison, du sous-sol au grenier, sur notre lieu de travail, lors d’un pique-nique, lors d’une balade en forêt…nos déchets sont partout, ils nous envahissent, sont sournois, polluent (bien entendu) et nous coûtent chers (car le joli plastique qui sur-emballe votre article n’est pas offert, n’est pas que soit-disant « joli et pratique », il vous est facturé – de même que la publicité qui en fait la promotion : rien n’est gratuit ! ).

Depuis environ un an, nous menons une réflexion sur nos habitudes de consommation et plus précisément sur les déchets que nous laissons derrière nous. Nous tâchons de changer ces fameuses habitudes, souvent familiales, transmises de génération en génération et qui, la plupart du temps, naissent de « besoins » suggérés par l’environnement publicitaire. Ainsi notre objectif est de réduire progressivement notre impact sur l’environnement en limitant notre production de déchets. Nous n’en sommes pas au bocal de déchets de moins d’1 litre pour un année de Béa Johnson ni même aux 25 kg de déchets domestiques annuels de la famille (presque) zéro déchet  de Jérémie Pichon et Bénédicte Moret mais nous tendons vers une consommation plus raisonnée pour une production de déchets mieux contrôlée.

Voici donc 2 ouvrages qui m’inspirent et me guident vers ce mode de vie « zéro déchet » :

« FAMILLE PRESQUE ZÉRO DÉCHET – ZE GUIDE », JÉRÉMIE PICHON et BÉNÉDICTE MORET – EDITIONS THIERRY SOUCCAR

Famille presque zéro déchet

Famille presque zéro déchet

RésuméMilitant associatif, Jérémie Pichon, travaille depuis 15 ans our des ONG environnementales. Bénédicte Moret alias Bloutouf est illustratrice pour des associations et institutions environnementales et de développement durable. Tous deux animent le blog famillezerodechet.com

Réduire ses déchets pour la planète, pour sa santé, pour le porte-monnaie, c’est le moment ! Mais comment s’y prendre ? En marchant dans les pas de Jérémie et Bénédicte. Ce livre, à la fois carnet de bord pas triste, et guide pratique, vous mènera au but en vous épargnant bien des pièges !

Avec humour et autodérision, les auteurs vous proposent un plan d’action détaillé et 10 défis Zéro Déchet pour vous lancer. En s’appuyant sur leur connaissance de l’écologie, ils livrent des centaines de conseils pratiques et d’alternatives simples pour le quotidien : courses, cuisine, nettoyage, mobilier, hygiène, maquillage, vêtements, jardin, bricolage, festivités…Car les déchets sont partout !

Ce que vous allez gagner : l’amélioration de votre écobilan familial (1 poubelle de 15 litres pour 1 mois), moins de toxiques et de sacrées économies. Plus le sentiment exaltant d’être acteur de sa vie, de sa santé, de créer du lien, de toucher à l’essentiel.

 L’avis de « Du Vert dans mon Bocage »J’ai dévoré ce guide ! C’est bien « Ze guide » du zéro déchet à la française : haut en couleur, organisé par thème (courses, cuisine, hygiène, cosmétiques, enfants, fêtes, maison), les nombreuses illustrations de Bénédicte Moret et le ton sans retenue  de Jérémie Pichon sont ludiques et dédramatisants.

Famille presque zéro déchet - Bloutouf

Famille presque zéro déchet – Bloutouf

Avec cette famille, l’objectif zéro déchet semble facilement atteignable : le plan d’action par thématique permet de s’organiser et de cibler les points sensibles; les battles sont justes une super idées pour résumer les chapitres et attirer l’attention sur des évidences oubliées ou cachées; les recettes et astuces pour fabriquer certains produits sont faciles à réaliser et nécessitent très peu d’ingrédients, et enfin les 10 défis zéro déchet présentés à la fin du guide nous invitent à nous lancer rapidement dans l’aventure.

Famille presque zéro déchet - Bloutouf

Famille presque zéro déchet – Bloutouf

Ce sujet sérieux est traité avec beaucoup d’humour, souligné par des illustrations très drôles, par cette famille qui nous fait partager son expérience du zéro déchet, ses victoires et ses difficultés mais toujours dans la bonne humeur et le respect des « sceptiques » (et avec ses « tuptup »).

Enfin, notez que les préfaces sont signées par Nicolas Hulot et Béa Johnson.

A lire, feuilleter, dévorer et à partager absolument !

 « ZÉRO DÉCHET« , BÉA JOHNSON – EDITION LES ARENES

img_2149Résumé : « Comment j’ai réalisé 40% d’économie en réduisant mes déchets à moins de 1 litre par an ! 100 astuces pour alléger sa vie.

Béa Johnson est une Française installée aux Etats-Unis avec son mari Scott et leurs deux jeunes garçons. Elle s’est lancée dans une étonnante aventure : simplifier sa vie en réduisant ses déchets. Aujourd’hui, la famille Johnson n’en produit plus qu’un litre par an !

Son expérience a passionné les Américains. Dans ce livre témoignage, Béa nous dévoile des centaines d’astuces et de conseils pratiques pour adopter un mode de vie durable. Même les plus pressés d’entre nous peuvent mettre en pratique ses idées : fabriquer son dentifrice maison, emballer le casse-croûte de ses enfants sans plastique, éviter que les pubs intempestives n’envahissent la boîte aux lettres ou encore savoir profiter des fêtes de fin d’année sans surconsommation.

Dans un style alerte et pertinent, Zéro Déchet montre que l’on peut changer sa vie et faire évoluer la société en adoptant au quotidien des alternatives simples.

Avec Béa Johnson, vous apprendrez à faire des économies considérables, gagner du temps et assurer un avenir durable à votre famille – et à la planète ! »

 L’avis de « Du Vert dans mon Bocage »C’est avec Béa Johnson que j’ai découvert le mode de vie « Zéro Déchet ». En naviguant sur Internet, de site en site à tendance écolo, une phrase a retenu mon attention : « une famille américaine génère moins d’un litre de déchet par an »…je n’y croyais pas ! Aussitôt, je me suis procuré ce livre qui est devenu une sorte de bible du zéro déchet pour moi.

Zéro Déchet - Béa Johnson

Zéro Déchet – Béa Johnson

Le ton de Béa Johnson est clair et elle offre une vraie introduction au mode de vie « Zéro Déchet ». On y pioche des astuces et des recettes de cuisine, de cosmétiques ou des produits d’hygiène du corps et de la maison dans des chapitres organisés par thème (la cuisine et les provisions, la chambre et la garde-robe, les sorties, …).

Béa Johnson - Crédit photo : 20 minutes

Béa Johnson – Crédit photo : 20 minutes

 

Selon elle, minimalisme, confort et conscience environnementale ne sont pas incompatibles.

Béa Johnson explique les 5 règles importantes qui ont permis à sa famille de réduire autant leurs déchets  : refuser, réduire, réutiliser, recycler et composter (à appliquer dans cet ordre). Ces 5 règles sont reprises à la fin de chaque chapitre résumant ainsi les actions à mettre en place.

Un vrai guide pratique et une introduction au mode de vie « Zéro déchet » qui prouve que même dans un pays où la surconsommation est reine, limiter sa production de déchet est facilement réalisable. Alors pourquoi pas nous !

Conclusion : deux guides traitant d’un même sujet décrit sur des tons assez différents, faisant part d’expériences de deux familles dont les habitudes de consommation et le cadre de vie diffèrent aussi mais visant toutes deux le « zéro déchet ».

Chacun pourra s’y retrouver : pour schématiser nous avons la cool-attitude à la française de la famille Pichon-Moret et le glamour à l’américaine de la famille Johnson.

A chacun son style, à chacun son guide pour une cause commune !

Publicités

Consommons intelligemment

DANS MA BIBLIOTHÈQUE…

[Lectures : octobre à décembre 2016]

Les livres sont pour moi une vraie source d’inspiration, une ouverture sur le monde et  sur des idées nouvelles. Avec cette publication, j’aimerais commencer une série d’articles traitant de sujets inspirants et passionnants, connexes à l’objet principal de ce blog : la consommation, les savoir-faire locaux, des modes de vie alternatifs, des régimes alimentaires sortant des sentiers battus…j’espère que ces articles, publiés selon la fréquence de mes lectures (un peu lentes, il faut l’avouer…je lis tous les jours mais bien souvent le sommeil me gagne au bout d’une dizaine de pages, alors je n’avance pas bien vite mais qu’importe ! 😉 ), vous guideront dans vos choix.

Voici ma première sélection :

« Je consomme donc je suis ? », débats et portraits par Benoit HEILBRUNN et Quentin VIJOUX  – Edition Nathan
"Je consomme donc je suis ?" - Nathan

« Je consomme donc je suis ? » – Nathan

Résumé : « La pub nous fait courir après des voitures et des fringues, on fait des boulots qu’on déteste pour se payer des merdes qui nous servent à rien ! » (Extrait du film Fight Club, de David Fincher, 1999).

 L’avis de « Du Vert dans mon Bocage » : j’ai dévoré ce livre dont la présentation reprend tous les codes de la publicité : couleurs flashy, slogans accrocheurs, visuels évocateurs, …tout y est. C’est un vrai décryptage de la société de consommation, ludique et concis, décliné en 6 parties présentées sous forme de questions (« D’où vient la société de consommation ? », « Qu’est-ce que consommer ? », Consommer, la nouvelle religion ? », Pourquoi je consomme ? », C’est moi qui consomme ! », « Comment consommer intelligemment ? »). Un peu d’histoire, des anecdotes, des références à des marques bien connues cherchant à agir directement sur notre inconscient, la manipulation de la publicité et la consommation intelligente, tout est passé en revue avec humour et détachement.

« Consommer moins, consommer mieux » par Serge PAPIN et Jean-Marie PELT (débat mené par Céline ROUDEN) – Edition La Croix / Collection Autrement.

consommer-moins-consommer-mieux-papin-peltRésumé : « De quoi peuvent bien débattre Serge Papin, patron atypique de la grande distribution (Système U), et Jean-Marie Pelt, écologiste convaincu ? De la « fin de l’existentialisme du caddie », signe des bouleversements récents des comportements des consommateurs. En effet, la hausse des prix, la baisse du pouvoir d’achat, avec en toile de fond la crise économique internationale, ont poussé les Français à redéfinir leurs priorités d’achats. S’éloignant du superflu et du futile pour privilégier l’utile. Comparant les prix, optant plus massivement pour le hard-discount et les marques de grands distributeurs pour dépenser moins. Mais aussi privilégiant des produits respectueux de l’environnement (commerce équitable, produits bios) qui, eux, ne connaissent pas la crise. […] La consommation ne ferait plus le bonheur. Victime de ses excès, la société de consommation de masse serait vouée à disparaître pour laisser place à des consommateurs devenus « responsables ». Qualité des produits, qualité du service, prix réduits et proximité vont-ils devenir les maîtres mots d’une nouvelle consommation à échelle humaine ? »

L’avis de « Du Vert dans mon Bocage » : Un titre inspirant, presque un slogan, pour un dialogue entre deux personnes semblant être totalement opposées (écologiste vs patron d’une grande surface) et qui pourtant s’avèrent d’accord sur de nombreux points. Une lecture facile et rapide, sous forme de débat bien mené. Un livre-débat qui m’a confirmé que rien n’est « tout blanc ou tout noir », il faut savoir nuancer son propos et ses idées et surtout rester ouverts sur le point de vue de l’autre, même si on ne le partage pas entièrement.

Et vous, quelles sont vos lectures inspirantes ?

N’hésitez pas à commenter et donner les titres

de vos lectures passées et futures, liées à l’écologie et la consommation locale (et bio)

 

La Grande Nouvelle

Dans mA BIBLIOTHÈQUE…

[Lire responsable]

Médiathèque – La Grande Nouvelle – La Ferté Macé (61600)

Quand j’étais petite, ma mère m’a transmis le goût de la lecture et m’a surtout appris que les livres se transmettaient, se prêtaient, s’échangeaient et se louaient. Aussi régulièrement, nous allions nous à la bibliothèque associative de mon village natal pour piocher, fouiner, faire des recherches et suivre du bout des doigts l’alignement de livres posés sur les présentoirs. Puis poursuivant mes études et ayant dans chacun de mes établissements scolaires un CDI (centre de documentation et d’information) ou une bibliothèque universitaire, je n’ai plus eu besoin de fréquenter la petite bibliothèque de mon enfance. Ensuite, j’ai trouvé du travail et j’ai acheté mes livres avec plaisir…

Mais un jour (il n’y a pas si longtemps), j’ai réalisé qu’il n’était pas utile de tout acheter systématiquement et de façon automatique, car certains livres ne se lisent qu’une fois, ils prennent de la place et sont chers. C’est alors que j’ai repris goût à fréquenter ce lieu de partager et d’échanger. Je découvrais à nouveau le plaisir d’arpenter les rayons d’une bibliothèque et de m’aventurer à emprunter un livre auquel je n’aurais jamais pensé (et dont j’ignorais même l’existence) me risquant à faire confiance à la bibliothécaire et lire une histoire qui ne me plairait pas ou au contraire à découvrir une aventure passionnante.

livre_ouvert_coeur

C’est ainsi que naturellement, j’ai emmené mon fils à la médiathèque de La Ferté Macé (La Grande Nouvelle, c’est son petit nom) dès ses premiers mois et à 1 an il possédait déjà sa carte d’adhésion! Aujourd’hui, notre sortie mensuelle est un pur plaisir pour nous deux. Il s’y sent comme chez lui, les livres sont à portée de ses petites mains, il peut jouer et n’est pas obligé de garder le silence car la médiathèque est avant tout un lieu de vie (les personnes ayant besoin de calme ont une salle qui leur est réservée). Cette sortie est aussi une très bonne alternative quand le temps est maussade…

…là et vous vous demandez, qu’est-ce que ce sujet a à voir avec ce blog qui se veut « vert et local »??? Et bien pour moi, tout est lié! Le terroir et la vie associative et culturelle locale sont intimement liés. Chemin faisant, j’ai aussi compris que louer un livre était un acte citoyen, permettant d’animer culturellement une ville : tout comme acheter ses produits alimentaires auprès des producteurs et commerçants locaux, louer un livre dans une bibliothèque/médiathèque, c’est s’impliquer et participer à une dynamique locale. Mais c’est aussi s’ouvrir, découvrir, voyager, échanger, …

Je vous inviter donc à franchir la porte de la bibliothèque/médiathèque la plus proche de chez vous! Quant à moi, je tâcherai de vous parler régulièrement de mes lectures « vertes et locales ».

A bientôt…et bonne lecture! 😉

Les bons plans « Du Vert dans mon Bocage »:

  • Un programme d’activités en tous genres (ateliers de créations, rencontres de « gamers », rencontres avec des auteurs, conférences, expositions, …) parfois en partenariat avec le cinéma Gérard Philippe, et ouverts à tous (même aux non adhérents)
  • Des lectures pour les petits lectures (« Les p’tites oreilles » et « La mare à Bout’Chou ») : ouverts à tous!
  • Des livres d’occasion en vente toute l’année (entre 1.20€ et 2.20€) : je n’y résiste pas !

Contact:

Médiathèque Intercommunale « La Grande Nouvelle »

Le Grand Turc – 8 rue Saint Denis

61600 La Ferté Macé

02 33 37 47 67 – www.lagrandenouvelle.fr